Vérité et justice pour Hocine Bouras.

Sans titre

 

Le 26 août 2014, Hocine Bouras 23 ans a été tué d’une balle dans la tête sur l’autoroute A35 par un gendarme volontaire. Il se trouvait en situation de transfère vers le tribunal de Colmar dans le véhicule avec deux gendarmes. A l’arrivée des pompiers, Hocine, se vidant de son sang, portait toujours les menottes aux poignets…

La famille de Hocine est toujours en attende d’un procès. Si procès il y a et que le verdict confirmait le non­-lieu, cela pourra être interprété comme un véritable permis de tuer pour la police !

Plusieurs mobilisations ont déjà été organisées. A l’appel de ses proches et des soutiens, une manifestation de plus de 100 personnes a eu lieu à Colmar le dimanche 26 août 2015.

Il faut qu’avec l’ensemble de la gauche sociale et politique, nous soyons de plus en plus nombreuses et nombreux aux côtés des collectifs et associations qui se battent contre les violences policières et contre l’impunité dont elles jouissent au quotidien.

 

« La police assassine, la justice acquitte »
Jusqu’à quand ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s